Religion : Dieu veut prendre tous les maquis !

Décidément, Dieu est prêt à tous les sacrifices pour ramener les brebis égarées sur le droit chemin. Ainsi donc, après avoir occupé la quasi-totalité des grandes salles de cinéma, certains de ses missionnaires, des hommes de Dieu, ont décidé de l’installer dans les maquis et autres grands espaces de loisirs. Notre enquête.

’Allez partout, annoncer la bonne nouvelle, et faites de toutes les nations, mes disciples’’. Ce verset biblique a tellement été bien compris par les illuminés, qu’on assiste actuellement à une prolifération d’églises à Abidjan et à l’intérieur du pays. Dans un passé récent une communauté chrétienne avait choisi d’investir les grandes salles de projection cinématographique pour en faire son sanctuaire. Aujourd’hui c’est chose faite. Les ex-cinémas Kabadougou et la Paix à Yopougon se sont mués en annexes de l’Eglise universelle du royaume de Dieu (Eurd). Le cinéma Saguidiba, après moult résistances est désormais le sanctuaire de la mission évangélique ‘’La source’’. Mais ce n’est pas tout. Les maquis et autres espaces de loisirs qui, il y a peu, faisaient la fierté des noceurs, sont également devenus leurs cibles favorites. Le cas de l’église Tabernacle construite sur le site d’un ancien maquis aux 220 logements à Adjamé en dit long.



Yopougon : cible principale des illuminés

Surnommée par les friands de virées nocturnes et arrosées, la cité de la joie, la populeuse commune de Yopougon regorge d’une pléthore d’hommes de Dieu qui ne se sont pas gênés pour faire des maquis, des églises. Au niveau du quartier Toit Rouge, le super maquis dénommé ‘’Manchester united’’ (ex-Stade de France) abrite désormais l’église ‘’Foursquare’’ du défunt prophète Kacou Sévérin. En l’absence du responsable de cette confession religieuse, un fidèle a bien voulu expliquer les raisons de leur présence en ce lieu qui, naturellement, est vue d’un mauvais œil par les chrétiens en général. ‘’Nous avons décidé de nous installer dans ce maquis pour mieux combattre les esprits malfaisants. avec nos prières nous avons réussi à transformer cet espace en un lieu saint et béni. Nous avons délogé le diable de cet endroit et nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin’ ‘, confie Adou Arsène d’un ton ferme. Un peu plus loin, au camp militaire, un vaste maquis situé en bordure de la voie express ‘’Le Repère’’ a cédé son local à une mission évangélique qui l’a transformé en un centre de retraite spirituelle. Finies donc les parties de beuverie et de ripailles, place, aux prières susceptibles de purifier l’âme. ‘’Nous allons transformer tous les grands maquis d’Abidjan en églises. Car, aujourd’hui, on a constaté que la jeunesse ivoirienne s’adonne beaucoup à la débauche et à des choses pas saines. A travers nos implantations dans ces lieux publics connus de tous, nous voulons jouer sur la conscience des gens afin de les amener à marcher selon la parole de Dieu. Et par sa grâce notre œuvre va s’accomplir’’, soutient Jules Zadi, fidèle d’une église évangélique ayant investi cet espace. A la Sideci, sur la voie menant à Niangon, un gigantesque maquis, imposant par sa taille, a lui aussi fermé boutique. Le ‘’Quai 17 international’’ n’existe plus. Une église évangélique y a élu domicile depuis plusieurs mois et les fidèles se comptent par dizaine.



… et les autres communes ne sont pas épargnées

Comme on le constate, ces illuminés, ne voulant pas trahir leur sacerdoce, veulent coûte que coûte implanter leurs églises et temples dans les quartiers et autres cités en menant une politique de proximité. A Attécoubé, à quelques mètres du défunt cinéma Bénin, le maquis Super Star est devenu la propriété de l’église évangélique de la parole sainte. ‘’Nous avons décidé de nous attaquer à ces lieux car on y souille l’âme et l’esprit des enfants de Dieu. Ce n’est pas du tout normal. Nous, hommes de Dieu, n’allons plus laisser ces individus se comporter en envoyés du diable. C’est ainsi que nous avons décidé de nous attaquer à ces maquis. Vous avez vu qu’il y a des salles de cinéma qui ont fermé. C’est de cette même façon que nous allons combattre tous les maquis. Etant donné que Dieu peut être loué partout, rien ne nous empêche de prêcher sa parole dans ces endroits’’, explique, Luc Kipré, un fidèle de cette église. Il faut noter que ce phénomène fait recette dans toutes les communes d’Abidjan : les 2 Plateaux, Cocody, Abobo… ne sont pas épargnées, mais une chose est cependant sûre, la commune de Yopougon arrache la palme de la commune la plus engorgée en matière d’églises évangéliques. Manifestation de la foi chrétienne où pur business ? La question reste entière.

30 Vues

Related posts